Accueil Écologie La France premier producteur de bioéthanol en Europe

La France premier producteur de bioéthanol en Europe

par La rédaction

Alors que l’on s’inquiète sur l’avenir des ressources naturelles traditionnelles en ce qui concerne la production du carburant à partir d’énergies fossiles, le vent tourne en faveur des carburants élaborés à base de végétaux : les biocarburants.  L’un des plus prometteurs de ces biocarburants est le bioéthanol dont la plus grande production en Europe est faite en France.  Zoom sur la production de bioéthanol de l’Hexagone.

Le bioéthanol dans le monde

Né de la volonté du Brésil et des Etats-Unis de diversifier leurs sources d’énergie suite au premier choc pétrolier de 1973, le bioéthanol a fait du chemin depuis. Il est devenu le biocarburant le plus utilisé dans le monde… et de loin ! Cette production de bioéthanol a été suivie d’un accompagnement : la technologie Flexfuel qui permet aux voitures qui en sont équipées de rouler indifféremment à toutes sortes d’essences parmi lesquelles le bioéthanol. Le nombre de véhicules Flexfuel qui circule actuellement dans le monde dépasse 10 millions avec près de leur moitié aux USA.

Les plus grands producteurs de bioéthanol dans le monde sont les Etats-Unis suivis de près par le Brésil, l’UE à 28 pays, la Chine et le Canada. La France, huitième au classement mondial n’est pas des moindres ; et elle occupe la première place européenne. La suivent l’Allemagne, l’Espagne, la Pologne, la Suède et la Hongrie.

La production de bioéthanol en France

127 litres de bioéthanol sont produits en France chaque seconde soit 25% de la production européenne de bioéthanol. Les sites de production de bioéthanol en France sont au nombre de treize dont des distilleries et des usines. Les surfaces agricoles utilisées pour cette production représentent moins de 0,7% de la surface agricole utile française. C’est dire combien d’excellents moyens ont été mis en œuvre pour minimiser l’impact de la production de bioéthanol sur l’alimentation. En 2017, on estimait à 4 milliards de litres la production française de ce biocarburant. On comptait fin 2017 5.850 stations pendant que le bioéthanol atteignait 1,2 % du marché des essences. Et le secteur automobile a suivi cette vague du bioéthanol : 97% de véhicules sont compatibles au bioéthanol en France avec notamment la mise au point d’un kit pour rouler plus vert et moitié moins cher.

Le réseau de distribution du bioéthanol

Trois régions françaises sont leader en matière de distribution de bioéthanol. En tête du podium la région occitane avec 144 stations, un chiffre qui représente 16% des stations distribuant le bioéthanol. La région occitane est suivie de près par Provence-Alpes-Côte d’Azur qui compte 103 stations inégalement réparties. Les Hauts-de-France ferment la marche avec 98 stations avec pour eux aussi des disparités entre les départements.

Le bioéthanol, un boost pour l’économie française

La filière française du bioéthanol est un secteur générateur d’emplois et de revenus. En 2010, on y comptait 8.900 emplois avec à la clé 815 millions d’euros de valeur ajoutée. Les différents secteurs concernés par l’emploi sont la production des semences, leur culture, la transformation en bioéthanol et la distribution. Outre le fait de générer des emplois et des revenus, la production du bioéthanol affranchit la France d’une majeure partie de ses importations de pétrole pendant que sa consommation augmente le pouvoir d’achat de ceux qui l’utilisent puisqu’il est plus économique que l’essence ordinaire. Pour un automobiliste qui parcourt par exemple 30.000 km par an, l’économie réalisée est de l’ordre de 1000 €. Quand on y ajoute les avantages fiscaux (abattement de 40% pour le calcul du malus écologique) et les frais réduits ou inexistants de carte grise selon la région, l’option du bioéthanol est un véritable avantage sur le plan financier.

0 commentaire

You may also like

Laisser un commentaire