Accueil Moto Quelles règles appliquer pour rouler en moto de nuit en toute sécurité ?

Quelles règles appliquer pour rouler en moto de nuit en toute sécurité ?

par La rédaction

Lorsque l’on est motard, les mesures prises pour sa propre sécurité sont d’autant plus importantes puisque l’on sera généralement plus vulnérable et moins visible, et c’est d’autant plus vrai une fois la nuit tombée. Rouler la nuit en moto demande donc à ce que plusieurs précautions soient prises afin de minimiser les risques, explications…

Rouler la nuit à moto, un facteur de risque supplémentaire

Les habitués des deux roues ne le savent que trop bien, de nombreux automobilistes font peu cas de leur présence malgré leur forte vulnérabilité sur la route. La vitesse est un facteur de risque important, mais le fait de voir et d’être vu est absolument indispensable pour pouvoir circuler en toute sécurité. Ce sera d’autant plus vrai lorsque l’on souhaite rouler la nuit en moto puisque la visibilité en sera fortement affectée, s’équiper en conséquence sera alors nécessaire.

Bien voir

Une bonne visibilité sera absolument nécessaire pour rouler la nuit à moto, ainsi on prendra particulièrement soin de mettre toutes les chances de son côté pour avoir une vision optimale.
Pour cela, on commencera par s’assurer que ses phares sont correctement réglés. Il existe sur le web des tutoriels très simples qui permettent d’apprendre à bien régler ses phares afin de profiter de tout leur potentiel d’éclairage tout en prenant garde de ne pas éblouir les autres conducteurs. En effet, des phares mal réglés peuvent donner lieu à une amende allant jusqu’à 68€. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, allez faire les réglages chez un professionnel. ,

Toujours côté phares, si la visibilité vous semble insuffisante, il est aussi possible de changer le type d’ampoule afin de jouir d’un meilleur éclairage. Certaines règles sont à observer dans ce cas précis afin d’utiliser des matériaux homologués et pensés pour rouler la nuit à moto. Là encore, si vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel. Enfin, avant de partir pour rouler la nuit à moto, pensez à bien nettoyer vos phares de façon à ce que la lumière ne soit pas obstruée par des saletés accumulées durant vos différents trajets.

Par ailleurs, une bonne vision de nuit passe aussi par le bon choix de casque. On évitera ainsi les modèles teintés qui se montreront très pratiques de jour, mais très handicapants de nuit. On s’assurera d’avoir la vision la plus large possible en optant pour un modèle avec une grande visière. Une nouvelle fois, on pensera à le nettoyer régulièrement afin que la vue ne soit pas encombrée par la poussière et les autres saletés.

Être vu

Bien voir pour rouler la nuit à moto est indispensable, mais être vu également afin de garantir un maximum de sécurité. Le gilet jaune est désormais obligatoire afin de pouvoir être facilement aperçu par les autres conducteurs. Il existe des versions plus pratiques qui ne voleront pas dans tous les sens face au vent, il faudra cependant vérifier qu’il s’agit bien d’équipements conformes aux normes européennes pour rouler en toute légalité.

Des filets réflecteurs pourront être ajoutés sur l’ensemble de la tenue afin de réfléchir la lumière et ainsi être encore plus visible sur la route. Qui plus est, des catadioptres et autocollants réfléchissants pourront être appliqués sur le casque, mais aussi sur le véhicule.

Pour terminer, il est bon de rappeler que lorsque l’on souhaite rouler la nuit à moto et surtout sur de longs trajets, il est important de s’accorder des pauses, car les yeux seront beaucoup plus stimulés et donc plus vite fatigués à cause du manque de visibilité.

0 commentaire

You may also like

Laisser un commentaire