Capteur de température de l’air d’admission – Fury Road

Capteur de température de l’air d’admission : de quoi s’agit-il ?

Le moteur d’un véhicule intègre un capteur de température de l’air d’admission ou capteur IAT. Selon les fabricants, son appellation peut varier. Cet élément constitue dans tous les cas un composant principal du moteur. Mais, à quoi sert-il vraiment, et comment reconnaître une défaillance à ce niveau ?

Capteur de température de l’air d’admission : à quoi ça sert dans la voiture ?

Selon les constructeurs automobiles, les capteurs IAT peuvent avoir différentes appellations : capteurs de températures de l’air, capteurs de température de charge du collecteur, capteurs de température de l’air à palettes, etc. Tous remplissent cependant plus ou moins les mêmes fonctions.

Le capteur de température d’air d’admission est un composant mécanique situé au niveau du moteur. Il fait partie des différents capteurs intégrés au système de gestion moteur. Il est normalement placé au niveau du collecteur d’admission. Le capteur IAT peut aussi être associé au débitmètre de masse d’air.

La principale raison d’être du capteur IAT est de mesurer la température régnant dans la tubulure d’admission. En mesurant la température de l’air qui entre dans le moteur, ce capteur garantit le fonctionnement optimal du véhicule en permettant à un calculateur électronique de procéder à des ajustements, si nécessaire.

Le capteur va servir à récolter des informations, qui seront ensuite envoyées vers le calculateur sous forme de signaux électriques. Celui-ci va analyser ces signaux et les traiter en conséquence. Combinées aux données des autres capteurs, ces informations vont aider à régler les injecteurs, le ralenti ou encore l’avance à l’allumage.

Le capteur assure un démarrage en douceur du véhicule ainsi qu’un bon niveau du rapport carburant-air garantissant une combustion efficace du carburant quand le moteur est froid. Grâce aux capteurs IAT, la consommation en carburant des voitures est d’ailleurs mieux maîtrisée. Ils s’utilisent aussi pour diminuer le temps indispensable au réchauffement du moteur.

Comment détecter des anomalies du capteur de température de l’air d’admission ?

Un moteur moins performant, des problèmes de démarrage, une consommation anormale de carburant… De nombreux signes témoignent d’un capteur défectueux. Cela peut avoir plusieurs causes : des câbles coupés, un court-circuit interne (au niveau des câbles notamment), un encrassement de la pointe du capteur, des dégâts mécaniques, une accumulation d’huile et de carbone, etc.

D’autres indicateurs peuvent témoigner d’un capteur IAT endommagé : des bruits de frappe au niveau du moteur, un moteur calé, un temps de démarrage à froid plus long… Lorsque le capteur lié au régime moteur est défaillant, on peut aussi constater une abondance des fumées d’échappement.

Ces mêmes signaux peuvent cependant être constatés lorsque d’autres composants du moteur, comme les capteurs d’oxygène, sont défaillants. Ainsi, pour savoir si le problème provient du capteur IAT, il est indispensable de procéder à des tests.

Comment vérifier un capteur de température de l’air d’admission ?

Pour contrôler le capteur de température de l’air d’admission, on utilise un multimètre. Il faut en premier lieu évaluer la résistance intérieure du capteur, puis, vérifier le câblage du calculateur grâce à l’ohmmètre. Ici, il faut s’assurer de l’absence de court-circuit sur les différents fils du connecteur du calculateur, une fois celui-ci débranché. La dernière étape va consister à déterminer la tension d’alimentation sur le connecteur avec le voltmètre de l’appareil.

Tous ces éléments vont être comparés à une valeur de référence. Si les données obtenues dévient de la norme, cela sous-entend un dysfonctionnement du capteur. Par exemple, si la résistance se situe entre 0 à 47 ohms, cela signifie que le capteur est défectueux.

Réparer ou remplacer le capteur de température de l’air d’admission ?

C’est le plus souvent en éliminant l’accumulation d’huile et de carbone que l’on peut réparer le capteur IAT. Toutefois, si cette solution ne fonctionne pas, il est nécessaire de procéder à son remplacement au plus vite pour éviter une panne du moteur. En changeant le capteur IAT, les réglages d’injection et d’allumage vont être correctement équilibrés.

Que ce soit pour la réparation ou pour le remplacement d’un capteur IAT, il convient de se rapprocher d’un garage professionnel, plus apte à respecter les consignes de sécurité relatives à cette opération. La manipulation électrique reste du ressort d’un technicien aguerri et compétent possédant des compétences poussées dans le remplacement de pièces mécaniques. Ce dernier dispose d’autant plus des outils indispensables pour mener à bien la réparation ou le changement de capteur IAT.

Sources d’information :

https://www.piecesauto.fr/pieces-detachees/capteur-de-temperature.html

https://www.boutiqueobdfacile.fr/blog/collecteur-admisssion-role-fonction-p59.html

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut