Financer l’achat d’une voiture : quelles options ?

Êtes-vous prêt à changer de véhicule pour un neuf ou une occasion mais votre budget est serré ? Aucune inquiétude, une multitude de solutions de financement s’offrent à vous. Qu’il s’agisse d’un prêt automobile, d’offres de leasing ou de méthodes plus innovantes, il existe une option adaptée à vos exigences financières. Nous allons explorer ensemble les avantages et les inconvénients de chaque possibilité ainsi que les éléments essentiels à considérer afin de faire un choix éclairé. Laissez-vous guider !

Le financement traditionnel par crédit

L’achat d’une voiture représente une dépense conséquente et tous ne peuvent se permettre un paiement au comptant. Le financement traditionnel par crédit se présente alors comme une solution alternative, proposant deux options principales : le crédit automobile classique et le prêt personnel.

Crédit automobile classique

Le crédit automobile classique est un prêt spécifique à l’acquisition d’un véhicule. Offert par des établissements affiliés aux constructeurs ou aux concessionnaires, il présente des avantages notables, tels que :

  • Des taux d’intérêt généralement plus favorables par rapport à un prêt personnel.
  • Des garanties supplémentaires, comme l’annulation possible du crédit en cas de non-livraison ou défaut du véhicule.
  • La possibilité d’inclure une assurance emprunteur pour le remboursement du prêt en cas de problèmes graves (décès, invalidité, perte d’emploi).

Cependant, le crédit automobile classique a ses limitations :

  • Le choix du véhicule est restreint aux offres du vendeur lié au crédit, ce qui peut affecter tant le choix que la négociation du prix.
  • La nécessité de justifier l’achat peut retarder l’accès aux fonds.
  • Il n’est pas flexible : si vous changez d’avis, vous ne pouvez réaffecter le crédit à un autre achat.

Prêt personnel pour achat de voiture

Le prêt personnel, quant à lui, est un crédit non affecté et s’obtient auprès de banques ou d’entités de crédit indépendantes. Ses avantages sont :

  • Une liberté totale dans le choix du véhicule, que ce soit via un professionnel ou un particulier.
  • Un déblocage rapide des fonds sans nécessité de justificatif.
  • La possibilité de couvrir d’autres coûts liés à l’achat du véhicule (assurance, carte grise, entretien, etc).

Néanmoins, le prêt personnel présente aussi des inconvénients :

  • Un taux d’intérêt généralement plus élevé que celui d’un crédit automobile classique.
  • L’absence de protections spécifiques en cas de problème ou de non-livraison de la voiture.
  • L’obligation de remboursement du prêt même en cas de perte du véhicule (vol, destruction).

Principaux critères de sélection d’un prêt auto

Le choix d’un crédit auto doit être basé sur divers critères importants :

  • Le montant du crédit, adéquat au prix du véhicule et à votre capacité d’emprunt.
  • La durée du crédit, conforme à votre budget et à la durabilité du véhicule.
  • Le taux d’intérêt, influençant le coût total du prêt et vos mensualités.
  • Les frais annexes tels que les frais de dossier, ceux liés aux garanties, ou pour un remboursement anticipé.
  • L’option d’une assurance emprunteur, qui bien que non obligatoire, peut offrir une sécurité supplémentaire.

Les pièges à éviter lors de la souscription à un crédit

Lors de la souscription à un crédit pour votre voiture, soyez attentif pour éviter les écueils suivants :

  • Omettre de comparer les offres : utilisez le TAEG pour évaluer et comparer les coûts totaux de chaque crédit.
  • Négliger votre taux d’endettement : il doit demeurer en dessous de 35 % de vos revenus, en prenant en compte les mensualités du crédit.
  • Ne pas examiner avec soin les conditions du crédit : vérifiez l’absence de clauses abusives ou de coûts cachés dans le contrat.
  • Ignorer le délai de rétractation de 14 jours : vous avez la possibilité d’annuler le crédit sans pénalités dans ce délai après signature du contrat.

Les solutions de location

Lorsque l’achat d’une voiture n’est pas l’option préférée, la location se présente comme une alternative intéressante. On distingue principalement deux formes de location qui vous permettent d’utiliser un véhicule sans en être propriétaire : la Location avec Option d’Achat (LOA) et la Location Longue Durée (LLD).

La Location avec Option d’Achat (LOA) : avantages et inconvénients

La Location avec Option d’Achat (LOA) offre la possibilité de conduire une voiture neuve ou d’occasion avec un engagement temporel généralement compris entre 2 et 5 ans. À l’issue de la période de location, vous avez l’option d’acheter le véhicule. Les avantages de la LOA sont :

  • Accès à une voiture moderne sans supporter le coût total de son achat.
  • Flexibilité pour changer de véhicule en fin de contrat ou pour l’acquérir définitivement.
  • Prestations supplémentaires intégrées telles que l’entretien, l’assurance et l’assistance.

Toutefois, la LOA n’est pas sans désavantages :

  • Coût plus élevé par rapport à un prêt automobile traditionnel, dû aux frais de financement et aux marges du prestataire.
  • Obligations contractuelles sur le kilométrage, l’état du véhicule ou le versement d’un premier apport.
  • Absence de propriété du véhicule hormis si vous décidez d’acheter la voiture en fin de contrat, ce qui représente un coût supplémentaire notable.

La Location Longue Durée (LLD) : pour qui et pour quand ?

Semblablement à la LOA, la Location Longue Durée (LLD) est une offre permettant de louer un véhicule neuf ou usagé sur une période pouvant aller de 1 à 5 ans, ainsi cette option n’inclut pas la possibilité d’acquisition à la fin du bail. Les attraits de la LLD résident dans :

  • La mise à disposition d’un véhicule adapté à vos besoins, avec la liberté de le changer périodiquement.
  • La tranquillité d’esprit sans avoir à gérer la revente du véhicule, qui demeure la propriété du loueur.
  • Des services annexes souvent inclus, à l’instar de l’entretien, de l’assurance et de l’assistance.

En revanche, quelques points faibles de la LLD sont à souligner :

  • Des frais plus conséquents en comparaison à un crédit auto standard, en raison des loyers englobant des frais de financement additionnels et la marge du fournisseur.
  • L’existence de conditions strictes à respecter concernant le kilométrage, la conservation de la voiture ou le paiement d’une caution.
  • L’absence d’option d’achat du véhicule qui peut être un désavantage si vous développez un attachement pour celui-ci.

Comparer LOA et LLD : quelles différences ?

En dépit de leurs similitudes, la LOA et la LLD se différencient sur certains aspects. Voici un tableau récapitulatif des distinctions principales :

LOALLD
Possibilité d’acheter le véhicule en fin de contratAucune option d’achat
Demande souvent un apport initialExige fréquemment un dépôt de garantie
Loyers plus élevés, car ils comprennent une composante de l’option d’achatLoyers réduits, exempts de composante d’achat
Opportunité de devenir propriétaire du véhiculePas de chance de possession du véhicule
Idéale pour ceux qui envisagent de changer de voiture fréquemment tout en gardant l’option d’achatAdaptée à ceux désirant renouveler leur voiture souvent sans intention d’achat

Alternatives et aides pour financer son véhicule

Si vous vous trouvez dans l’incapacité d’opter pour un crédit ou une location traditionnels, sachez qu’il existe des alternatives ou des aides spécialement conçues pour financer votre véhicule. Ces dispositifs, mis en place au niveau national ou local, ont pour but de soutenir la mobilité des individus en situation précaire ou en période de transition professionnelle. Voici quelques exemples :

Le leasing social ou solidaire

Destiné aux personnes disposant de revenus modestes, le leasing social ou solidaire est une forme de location avec option d’achat (LOA) proposée par des organismes d’insertion ou des associations. Ces acteurs acquièrent des véhicules d’occasion et les mettent en location à des tarifs préférentiels. Parmi les avantages de cette formule, on note :

  • La possibilité de disposer d’une voiture fiable, contrôlée et sans apport initial.
  • L’option de devenir propriétaire du véhicule au terme du contrat.
  • Un accompagnement social et professionnel, assorti de services tels que l’assurance ou la maintenance.

Toutefois, certains inconvénients sont à considérer :

  • Des conditions d’accès spécifiques telles que l’éligibilité au RSA, un projet professionnel ou l’orientation par un travailleur social.
  • L’adhésion stricte aux termes du contrat, incluant les règles de paiement, le kilométrage et la préservation de l’état du véhicule.
  • Une disponibilité limitée, dépendante des acteurs locaux offrant ce service.

Les aides à l’achat de véhicules propres

Pour l’acquisition d’un véhicule écologique tel qu’une voiture électrique ou hybride, vous pouvez prétendre à des aides gouvernementales incitant à la transition écologique. Il s’agit notamment du bonus écologique et de la prime à la conversion. Ces subventions sont applicables à l’achat ou à la LOA de véhicules neufs ou d’occasion, selon des critères spécifiques. Le bonus écologique offre en 2023 jusqu’à 5.000 euros pour l’achat d’une voiture électrique neuve ne dépassant pas 47.000 euros. La prime à la conversion peut s’élever à 6.000 euros pour l’achat d’une voiture électrique neuve ou d’occasion, si le bénéficiaire est non-imposable et effectue un trajet quotidien de plus de 60 km pour aller travailler. Ces aides peuvent être cumulables, sous réserve d’éligibilité.

Le crowdfunding ou financement participatif appliqué à l’automobile

Le crowdfunding est une approche collaborative visant à réunir des contributions financières via une plateforme internet pour concrétiser un projet. Dans l’automobile, des plateformes comme Koolicar ou Arizuka se spécialisent dans le financement de véhicules. Vous créez une campagne en ligne en exposant votre projet, le montant souhaité et la durée de la collecte, puis vous sollicitez des contributions de votre entourage et du grand public contre des récompenses éventuelles. Les avantages sont :

  • La possibilité de financer en totalité ou en partie votre voiture sans recourir à un emprunt.
  • Une totale liberté dans le choix de la voiture, du fournisseur et des conditions de paiement.
  • Le soutien et les conseils d’une communauté engagée.

Cependant, il y a aussi des inconvénients à prendre en compte :

  • La création d’une campagne attirante pour gagner la confiance et l’intérêt des donateurs.
  • Le respect des règles et des éventuels frais de la plateforme utilisée.
  • Aucune assurance de succès, car l’objectif de collecte peut ne pas être atteint.

Les prêts proposés par les constructeurs ou les concessionnaires

Lors de l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion auprès d’un constructeur ou concessionnaire, vous avez accès à des options de financement offertes en partenariat avec des institutions financières. Ces crédits affectés sont directement liés à l’achat spécifique d’un véhicule et présentent des avantages tels que :

  • Des taux d’intérêt compétitifs ou nuls pendant des périodes promotionnelles.
  • Des garanties telles que l’annulation du prêt en cas de non-livraison ou défaut du véhicule.
  • Eventuellement, une assurance emprunteur pour couvrir le prêt en cas d’imprévus graves.

Il y a néanmoins des inconvénients à envisager :

  • Une limitation des choix de véhicules aux offres du concessionnaire qui fournit le prêt.
  • La nécessité de fournir des preuves d’achat qui peuvent retarder la mise à disposition des fonds.
  • Des conditions de prêt qui ne sont pas toujours optimales, pouvant inclure des frais cachés ou des clauses défavorables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut